Menu
Projets antérieurs


7 mai 2017
Watching the Apple Trees Blossom (le début est la fin d’un cycle continu) … Et pourquoi ne pas placer cette quête dans un contexte artistique? L’opportunité de s’atteler à cette tâche difficilement saisissable, sinon contradictoire du « Ne rien faire » dans le cadre de la programmation de DARE-DARE, m’a permis de réaliser une recherche intensive et incarnée dans des zones imperceptibles de la pratique et du processus artistiques. L’exploration invisible des espaces liminaux en art constitue depuis longtemps l’une de mes préoccupations, et L’édifiante secte de rien (n)’est sacré est devenu un espace favorable, une occasion d’approfondir mes recherches dans cette zone fertile des pratiques performatives.
27 avril 2017
PHILIPPE ALLARD Suite à la sélection par le centre de diffusion d’art multidisciplinaire DARE-DARE, l’artiste PhiIippe Allard propose Freiner la chute, une œuvre éphémère monumentale. Cette œuvre pensée spécifiquement pour l’appel de projet lancé par l’arrondissement du Sud-Ouest, agit dans une lignée se rapprochant du land art. Par ce geste artistique fort et sans équivoque Freiner la chute crée un lien direct avec la problématique envahissante de l’agrile du frêne.
26 avril 2017
PARLONS DE RIEN AVEC... Sylvie Tourangeau « De quelles façons le temps libre infiltre-t-il notre corps? Le temps libre : une notion... une sensation... un monde parallèle... une pratique... un S.O.S... ». Deux ans après une résidence d’artiste au 3e impérial à Granby (QC), Sylvie propose de revisiter le projet lors d’un moment collectif de Temps libre, à DARE-DARE.
21 avril 2017
PARLONS DE RIEN AVEC... Sarah Harwood La méthode Feldenkrais est une forme d’éducation somatique qui utilise le mouvement corporel pour améliorer la qualité et l’efficacité du fonctionnement de la personne.
6 avril 2017
Le rien dans le rien avec rien (même pas un ordi!) Est-ce possible de créer un espace de rien, de repos et d’intervalle, en plein milieu d’une journée et du quotidien? Celles et ceux qui ont le goût de prendre un VRAI moment de repos sont invités à m’accompagner dans l’Espace de résistance — un lieu sans fil et sans écran —, au café étudiant l’Exode du Cégep du Vieux Montréal.
15 mars 2017
PARLONS DE RIEN AVEC... Carly Gaylor et Curtis Murphy CARLY GAYLOR et CURTIS MURPHY. Dans le cadre du projet L’édifiante secte de rien (n)’est sacré, qui se déroule sur un an, Victoria Stanton invite des artistes, chercheur.es et praticien.nes issu.es de diverses disciplines [artistiques ou extra-artistiques] à présenter leur réflexions durant une série de discussions informelles portant sur la question du Rien faire.
14 mars 2017
Claire Moeder Entrecroisant imaginaire et mémoire collective, Claire Moeder composera les récits de 24 œuvres inventoriées, indices d’un patrimoine glissant et d’une histoire souterraine, revisités aujourd’hui par le biais de l’écriture créative. Elle mêlera présences concrètes et réinterprétations fictives des œuvres, déterminées par les traces laissées sur les sites ou leur absence.
11 mars 2017
SYLVAINE CHASSAY Dans le cadre du volet Intervention dans l’espace public de notre programmation ayant pour thème La Société des rendez-vous, Sylvaine Chassay nous propose le projet La confrérie du rêve. L’artiste souhaite réunir des personnes de tout horizon ayant envie de partager leurs rêves au sein d’un petit groupe et de vivre une expérience commune. Qu’il s’agisse de songes, de souhaits, de chimères, d’ambitions, toute forme de rêve est la bienvenue !
24 février 2017
Regarder la ligne d’horizon de Montréal disparaître En tant que résidente du sud-ouest de Montréal, j’emprunte souvent la piste cyclable qui borde le canal Lachine pour me rendre en plusieurs points de la ville, à la fois à l’est et au nord. Durant les 6 dernières années, j’ai vu rapidement le paysage urbain se transformer, un condo à la fois. La vue sur l’horizon de la ville – autrefois une particularité attrayante de ce parcours – est en train de disparaitre.
8 février 2017
Céline Huyghebaert Mes listes traquent elles aussi l’ordinaire. Mais un ordinaire invisible. Elles donnent une densité aux choses qui ne laissent pas de trace.