Conformément aux directives de santé publique entourant la prévention de la COVID-19, DARE-DARE se mute en télé-centre d'artistes pour une période indéterminée et ses activités en personne prennent une pause. Contactez-nous par courriel.
MENU

Fabuler l'école

Tête-à-tête

15 juillet 2020 - 31 août 2020

DATE LIMITE D'INSCRIPTION : 30 juin

DARE-DARE poursuit son projet d’école expérimentale. Cette deuxième édition est l’occasion d’expérimenter des manières de transmettre et d'apprendre en DUO, pour développer des formes de pédagogies résilientes et solidaires en temps de crises sanitaire et sociale(s). Des équipes sont formées à deux reprises pour explorer, en tête-à-tête, différents modes d’inter-transmission de savoirs. Fabuler l’école - Tête-à-tête s’adresse à toute personne souhaitant s’engager dans un processus d’apprentissage et dans une quête de (dé)formation.

Ce laboratoire se fonde sur le désir de réfléchir ensemble à l’engagement par l’art ou par d’autres activités, à la dimension processuelle des pratiques et aux manières d’occuper les espaces publics et privés dans une perspective décoloniale. Dans les circonstances actuelles, les membres du comité Espace critique ont ressenti le besoin, plus que jamais, de Fabuler l’école. Le comité cherche des façons de reconstruire des relations humaines significatives en cette longue période de confinement; de résister au recours par défaut aux plateformes numériques (médias sociaux, applications de visioconférences); et de réfléchir aux nouvelles manières d’allier création, action, intelligence collective, militantisme et distanciation physique. Comment penser les modes de transmission et faire des apprentissages de manière alternative? Comment être ensemble? Comment agir en solidarité? Comment circuler et occuper l’espace public?

Déroulement

✺ Chaque personne est conviée à participer à deux séances où elle sera à chaque fois transmettrice et réceptrice d’un savoir.

Les personnes intéressées à participer doivent remplir un formulaire où elles proposeront un savoir ou une expérience à transmettre.
Il peut s’agir de sujets diversifiés qui touchent les intérêts personnels ou professionnels, la pratique ou la recherche (de la botanique à l’informatique en passant par les pratiques anti-oppressives, du care ou même culinaires, ainsi que des savoirs plus théoriques). Pas nécessaire d’être un•e spécialiste, vos pratiques, mêmes celles qui vous semblent les plus simples, parce qu'elles sont ancrées dans vos expériences, sont les bienvenues!

Chaque personne sera jumelée à une autre, et ce, à deux reprises.
Nous espérons par là que la seconde rencontre soit empreinte des apprentissages de la première, créant un ruissellement de sensibilités vécues et partagées.

Les duos seront formés par les membres (bienveillantes !) du comité Espace critique, sachant que le jumelage comporte une part d’inconnu et de surprise.

Les rencontres peuvent se faire de plusieurs manières; chaque duo pourra entreprendre un dialogue permettant de trouver une solution d’apprentissage qui lui convienne à afin de respecter les désirs, la sécurité et les possibilités de chacun•e, dans le respect des mesures sanitaires liées à la COVID-19.

Aucun frais d’inscription n’est exigé. Il est possible, sur une base volontaire, de devenir membre de DARE-DARE (20$).

Les personnes en situation de handicap et les personnes se reconnaissant comme appartenant à des minorités sexuelles ou ethnoculturelles sont vivement encouragées à s’inscrire et à nous faire part de leur besoins spécifiques.

DARE-DARE est un centre d'artistes autogéré s'intéressant aux pratiques en marges des lieux de diffusion usuels et à toute pratique artistique d'intervention dans l'espace public. Il reconnaît qu’il œuvre sur le territoire traditionnel des Kanien’keha:ka (Mowhaks) et que Tiohtia:ke a longtemps servi de lieu de rassemblement et d’échange entre les nations.

Fabuler l’école est un projet initié par des membres du comité Espace critique de DARE-DARE : Isabelle Boucher, Catherine Lalonde Massecar, Elise Anne LaPlante, Véronique Leblanc et Anne-Marie Ouellet.






.