MENU

GABRIELLE GIASSON-DULUDE

Ruminantes

1er juillet 2019 - 18 septembre 2019
Sur le panneau, se coucheront des bêtes, des bêtes un peu endormies, à l’écoute du mouvement d’aller et de retour de leurs estomacs, des ruminantes occupées à se tenir debout, ou couchées, comme si elles n’avaient que cela à faire : habiter, digérer, faire vibrer leurs cordes. Et répéter - peut-être exercer - les gestes intérieurs. J’écrirai l’acte de ruminer, ça durera un temps, celui du panneau, quand le moment sera venu, je ne me préoccuperai que de quitter un lieu pour un autre, répondant chaque fois à la voix qui chante au loin - et résonne en soi - quand elle appelle son troupeau.

 

BIO

Poète et essayiste, Gabrielle Giasson-Dulude rédige une thèse-essai en études littéraires, elle s’y avance dans la voix écrite en parallèle à une pratique de la voix chantée, et propose une réflexion, dont fond et forme sont inséparables, sur l’écriture de l’essai. Les chants du mime. En compagnie d’Étienne Decroux (Noroît, 2017) a remporté le prix Spirale Eva-Le-Grand, et le prix Contre-jour de l’essai littéraire. 


Projets antérieurs