Menu

LES PETITES VITES de DARE-DARE

25 août 2017 - 26 août 2017

Les PETITES VITES de DARE-DARE, initiées et organisées par notre comité Espace critique, consistent à une série de présentations-éclair au protocole strict : les orateurs disposent d’exactement 7 minutes et d’un support visuel de 5 images pour faire leur exposé. Ces présentations s’enchainent dans le même rythme effréné et sont suivies d’une plénière à micro ouvert.

La première édition s'est déroulée les 25 et 26 août 2017. Il s’agit d’un rassemblement pouvant susciter la réflexion sur les pratiques d’occupation de l’espace public qui associe disciplines et approches artistiques, communautaires et associatives lors d’une série de rencontres qui se rejoignent par des préoccupations liées aux composantes des lieux, aux stratégies et actions d’occupations et au partage collectif des territoires.

Ces soirées se veulent des moments de rencontres qui donnent à voir, entendre et partager différentes expériences et savoirs relevant des sphères artistiques, sociales, urbanistiques, et toute autre discipline investie dans ces enjeux.

Des questions comme celles-ci furent adressées lors de sa première édition : qu’en est-il de l’artiste dans ce contexte ? Devient-il un acteur politique ? Doit-il penser à assurer une médiation ? Son expérience devient-elle commune avec celle du public ? L’espace devient-il obligatoirement partagé et collectif ? Le public est-il captif de ce qui se déroule devant lui ? Quel est le statut des œuvres qui peuvent être vues par tous les passants, les voyageurs, les usagers et les citoyens qui s’y trouvent ? Quels sont les contraintes et les avantages pour l’artiste et le public? Dans certains cas, les œuvres sont-elles les artistes eux-mêmes? De quelles manières les habitudes à la fois des artistes et du public sont-elles bousculées?

Selon une formule estivale conviviale et festive, avant cette soirée du 25 août avec des membres organismes du RAIQ,  la communauté interdisciplinaire était d’abord invitée à prendre part à l’AGA en après-midi et à poursuivre lors d’un 5 à 7. De fait, l’art dans l’espace public provoque de nouveaux usages d’un lieu, fait résonner des préoccupations sociales, politiques ou urbanistiques, réunit expériences et intérêts des citoyens et reformule des questions de société.

 

Horaire

Vendredi 25 août 2017

15 h à 17 h : Assemblée générale annuelle du RAIQ

17 h à 19 h : 5 @ 7 du RAIQ avec épluchette de blé d’Inde

19 h à 21 h : LES PETITES VITES 1 

invités : ATSA (Annie Roy) ; 3e impérial (Caroline Boileau) ; Verticale centre d'artistes (Charlotte Panaccio Letendre)  ; Orchestre d’Hommes-Orchestres (Simon Drouin) ; Folie-Culture (Céline Marcotte).

animation : Catherine Lalonde Massecar et André Éric Létourneau

 

Samedi 26 août 2017

17 h à 19 h : 5 @ 7 de DARE-DARE avec hot dogs

19 h à 22 h : LES PETITES VITES 2

invités : DARE-DARE (Martin Dufrasne) ; KABANE 77 (Anne Lardeux) ; Bâtiment 7 (à déterminer) ; Julie Laurin ; Jean-François Prost/Adaptive Actions et Anne-Marie Ouellet.

animation : Hugo Nadeau 2

 


Projets antérieurs


24 juillet 2017
GIORGIA VOLPE Au cours de ce projet, je souhaite créer un lieu interstitiel dans la ville en proposant un objet relationnel qui induit la construction d’un espace commun. Mon intention est d’utiliser un objet de la culture populaire québécoise et de le transformer en plateforme d’investigation sur le dialogue et l’intersubjectivité.
10 juillet 2017
JOHN BOYLE-SINGFIELD Ce projet est le fruit d’une longue réflexion sur le rapport entre la répétition, l’expérience et le langage. Il s’agit d’une performance réalisée par un groupe de performeur­-euse-­s qui effectueront plusieurs actions distinctes dans l’espace public. Chacune de ces actions sera répétée sept fois par jour au même endroit pendant une semaine.
1er juillet 2017
CAMP DE JOUR ARTISTIQUE Le projet de camp de jour DÉFILER L’HISTOIRE souhaite célébrer le patrimoine et l'histoire du quartier St-Henri, afin de le faire connaître aux plus jeunes par le biais de trois ateliers de création dirigés par les artistes professionnelles Christine Comeau, Noémi McComber et Martin Dufrasne.
29 juin 2017
VERS LIBRES Durant cinq ans, c’est vingt-neuf artistes qui se sont inspirés du contexte socio-environnemental pour proposer des aphorismes, des vers et des discours qui empruntent la forme brève du slogan, du haïku ou du tweet. Ce recueil présente cinq programmations annuelles thématiques : spectacle, temps, peur, infiltration et la société des rendez-vous.
10 juin 2017
PHIL ALLARD Suite à la sélection par le centre de diffusion d’art multidisciplinaire DARE-DARE, l’artiste PhiIippe Allard propose Freiner la chute, une œuvre éphémère monumentale. Cette œuvre pensée spécifiquement pour l’appel de projet lancé par l’arrondissement du Sud-Ouest, agit dans une lignée se rapprochant du land art. Par ce geste artistique fort et sans équivoque Freiner la chute crée un lien direct avec la problématique envahissante de l’agrile du frêne.
10 juin 2017
DOUGLAS SCHOLES La HALTE (anciennement appelée Centre de documentation) accueille une partie du projet Le flâneur : (re)marquer de l’artiste Douglas Scholes. Une photographie et une sculpture seront présentées, ainsi qu'une projection extérieure du film Wanderer: (re)Marking suivie d’une discussion avec l’artiste et la commissaire. Ce projet rend compte du canal de Lachine en tant qu’entité expérimentée par le personnage du flâneur, incarné par l’artiste, ainsi que par plusieurs contributeurs.