Conformément aux directives de santé publique entourant la prévention de la COVID-19, DARE-DARE se mute en télé-centre d'artistes pour une période indéterminée et ses activités en personne prennent une pause. Contactez-nous par courriel.
MENU

LYNDA GAUDREAU + MICHELLE LACOMBE

7 mars 2021
Sous-projet de :
1er avril 2020
DUOLOGIE II
Lynda Gaudreau. Dessin/ photogramme tiré de Kirjeitä Suomesta /Lettres de Finlande, 2021.    ◊◊◊    Michelle Lacombe. Mask: Portrait with cut out eyes, 2021. Tatouage: Azl Golanski ° Photo: Alex Tran 

Michelle Lacombe et Lynda Gaudreau ont été en communication à distance, l’une à Montréal et l’autre à Helsinki, en Finlande. Cette correspondance, étalée tout au long de l’année 2020, comprenait des échanges de références, de croquis et de documentation d'explorations, tirés à la fois de l'histoire de l'art occidental et de leurs pratiques respectives, qui ont élargi leur compréhension de l'autoportrait. Ce processus partagé s'est conclu pour chaque artiste par la création d’une nouvelle œuvre; un autoportrait offert, en partie, à l'autre.

Lynda Gaudreau a documenté la période durant laquelle elle a été en contact avec Michelle Lacombe. Son projet Kirjeitä Suomesta / Lettres de Finlande rassemble photographies, captations vidéo, dessins et écrits autour du corps, de l’autoportrait et de la nature morte. L’éloignement et la crise sanitaire traversent ce projet qui devient à la fois journal intime, carnet de voyage et lettre.

Mask: Portrait with cut out eyes est une exploration incarnée de l'autoportrait pictural. Formellement, l'œuvre condense l’image du moi en deux lignes, chacune encercle un œil pour souligner l'importance du regard dans l'auto-représentation émancipée, tout en transformant le visage en masque. L’œuvre s’inspire de différentes traditions de l’autoportrait et souligne notamment le statut d’artiste du modèle, qui est évoqué ici par l'officielle photographie d'identité, utilisée pour documenter puis faire circuler l’action corporelle éphémère.

Pour marquer la fin de leur duo, Michelle Lacombe et Lynda Gaudreau vous proposent un rendez-vous avec leur travail sous la forme d’un lancement virtuel. Pendant cette rencontre, les artistes présenteront leurs œuvres et discuterons du processus de recherche collaboratif qui a alimenté ces nouvelles créations avec Josianne Poirier (autrice et chercheuse en résidence à DARE-DARE dans le cadre du second cycle du programme DUOLOGIE). 

Artiste, chorégraphe, commissaire et chercheure Lynda Gaudreau est particulièrement intéressée par les pratiques expérimentales. Elle crée des dispositifs ― des installations vidéographiques ou des installations performées ― où film, corps et objet s’interpénètrent. Ses projets invitent le visiteur à une expérience décalée où réflexion critique et situations insolites se rencontrent.

Lynda Gaudreau a collaboré avec de nombreux lieux de la scène contemporaine internationale. Mentionnons son lien étroit avec la culture flamande, ainsi que ses collaborations avec le Théâtre de la Ville de Paris qui a coproduit son travail pendant près de sept ans, la Biennale de Venise et plus récemment le Architectural Association School of Architecture (AA) à Londres. Sa thèse de doctorat en Études et pratiques des arts a été consacrée au concept d’asynchronie en arts. Elle occupe actuellement un poste de chercheure postdoctorale à Tutke, Uniarts en Finlande.

//

Depuis l'obtention de son diplôme de l'Université Concordia en 2006, Michelle Lacombe a développé une pratique unique située à l'intersection de la performance, du dessin et de l'art corporel. Son travail, qui prend la forme soit d'actions de courte durée, soit de projets de recherche où s’inscrit une démarche conceptuelle littéralement incarnée, se caractérise par son utilisation de gestes simples, de marquage et de stratégies d'inconfort pour complexifier la lecture de son corps. Récipiendaire de la Bourse Plein Sud 2015, son travail a été présenté en Amérique du Nord, au Mexique, en Argentine et en Europe dans le cadre d'événements de performance, d'expositions et de colloques. Sa pratique artistique s'accompagne d'un engagement à soutenir les formes de création artistique indisciplinées et indépendantes. Elle est actuellement la directrice de VIVA! Art action.






.